Entreprise VIP https://entreprise.vip Infos exclusives sur les entreprises Fri, 25 Nov 2022 22:35:51 +0000 fr-FR hourly 1 Comment devenir concessionnaire moto ? https://entreprise.vip/comment-devenir-concessionnaire-moto/ Fri, 25 Nov 2022 22:35:51 +0000 https://entreprise.vip/?p=85 Devenir concessionnaire moto est une activité professionnelle qui nécessite des capacités dans le domaine commercial, mécanique, etc. Déplu, il faut aussi suivre certaines étapes avant d’ouvrir la boutique. Vous pouvez alors prendre note des points suivants qui vous aideront à devenir un bon concessionnaire moto sans perdre de temps.

Informez-vous sur tout ce qui concerne les motos

Il est important de vous informer avant de lancer votre projet pour devenir concessionnaire moto. En effet, vous devez presque tout savoir dans le domaine pour mieux vous orienter dans votre activité. Il est alors primordial que vous maîtrisiez tous les points qui différencient les véhicules anciens ainsi que les nouveaux modèles.
Assurez-vous aussi de connaître les points forts ainsi que les possibles points faibles de chaque gamme et modèle. Vous devez également avoir la capacité de conseiller les vendeurs sur les différentes marques de deux roues en activité. En outre, il est plus judicieux d’avoir une connaissance mécanique des motos. Vous pourrez ainsi proposer des services d’entretien et de dépannage dans votre garage.

Choisissez avec soin les motos à mettre en vente

Vous devez à tout prix choisir les types ainsi que les modèles de motos que vous voulez vendre. Vous pouvez par exemple vous focaliser sur la vente de motos de course ou de gros gabarits. Vous êtes aussi libre d’ajouter des cruisers dans votre boutique si vous le souhaitez. À cela s’ajoutent les petits cylindrés comme un scooter, mais aussi certains types de vélos tout-terrain. Vous pouvez vous spécialiser également, comme par exemple dans les motos électriques (le cas typique de purerider est édifiant).
Notez que vous pouvez garder une gamme de motos d’occasion dans votre magasin. Cela peut s’avérer intéressant pour attirer les clients qui ne peuvent pas se procurer de nouveaux modèles. La vente de motos personnalisées peut aussi se faire si vous le souhaitez.

Apprenez à vendre avant de demander un permis d’entreprise

Comme tous les concessionnaires, votre principal objectif est de vendre des motos et faire du profit. Cela implique une bonne maîtrise de l’art de la vente, surtout si vous n’avez pas suivi des études dans le domaine. Vous aurez plus de chance de prospérer et de vous imposer sur le marché une fois que vous maîtrisez votre sujet. Il ne faut pas également hésiter à suivre des cours spéciaux en cas de besoin.
La préparation du dossier se fait une fois que vous êtes prêt à passer à avancer dans votre projet. Il faut alors suivre la procédure pour obtenir un permis commercial et ouvrir votre propre concession. Il suffit de vous rendre auprès de l’administration locale pour déposer votre dossier.

Les dernières étapes à suivre

Assurez-vous de trouver le bon local pour installer votre concession. Effectivement, le lieu doit être assez grand pour stocker tous les véhicules que vous voulez mettre en vente. Le mieux est d’avoir un endroit doté d’une salle d’exposition. La présence d’un entrepôt est aussi une bonne option pour faciliter la vente de vos produits. En tout cas, n’oubliez pas de vérifier la présence d’une pièce pouvant servir de bureau.
Vous pouvez ensuite vous procurer les véhicules petit à petit si vous êtes en manque de budget pour le lancement. Il suffit d’avoir les équipements essentiels pour réaliser des motos personnalisées. Enfin, vous devez vous préparer à engager du personnel en cas de besoin.

]]>
Comment emprunter quand on est en portage salarial ? https://entreprise.vip/comment-emprunter-quand-on-est-en-portage-salarial/ Tue, 22 Nov 2022 22:22:14 +0000 https://entreprise.vip/?p=82 Le portage salarial fait partie d’une forme d’emploi très appréciée de nos jours. Celui-ci permet aux travailleurs indépendants de jouir du même droit que les salariés. D’ailleurs, ils peuvent envisager de faire un emprunt. Mais comment doivent-ils procéder dans ce cas ?

Afficher la stabilité des revenus

La plupart du temps, il est difficile pour les travailleurs indépendants comme les Freelance de faire un emprunt. Cela est dû à de nombreuses raisons, mais la principale est l’insécurité de leur statut. Dans cet article nous n’allons pas faire la liste des caractéristiques du portage salarial (pour cela on vous renvoie par exemple chez Cegelem, dont c’est le métier)
Grâce au portage salarial et avec les bonnes stratégies, il est possible d’obtenir un financement sans le moindre souci. Si vous faites partie de ces employés précaires aux yeux des banques, et si vous devez faire un emprunt, il est crucial de faire apparaître la stabilité de vos revenus sur les trois derniers mois. Pour cela, vous devez demander à l’entreprise de portage de faire une répartition par octroi de votre salaire ou encore de lisser votre revenu. Ainsi, ce sera plus facile de le démontrer à la banque ou à l’agence auprès de laquelle vous souhaitez faire l’emprunt. Il est donc préférable d’opter pour un contrat CDI signé par votre société de portage. D’ailleurs, cela augmentera votre chance d’obtenir plus rapidement l’emprunt, car ce genre d’opération prend un certain temps.

Maximiser votre salaire net

Une fois que vos revenus sont stables, pensez également à les maximiser en réduisant au minimum vos dépenses. Ensuite, évitez toutes sortes de remboursements professionnels. Comme ça, vous allez non seulement avoir une couverture de chômage plus élevée, mais aussi une meilleure garantie de plus pour les banquiers. Cela les rassurera davantage, étant donné que vous allez pouvoir rembourser vos prêts sans problème et à temps.
Puis, il est préférable de demander un récapitulatif annuel de votre salaire pour leur prouver votre stabilité financière. Plus le revenu est élevé, plus vous aurez de chance d’obtenir un emprunt bancaire. Cela dit, la somme obtenue dépend particulièrement du montant de votre emprunt.

Faire appel à un courtier

Vu tout ce qui est dit précédemment, il est constaté que faire un emprunt n’est pas une opération très simple. Cela demande une grande connaissance et une bonne maîtrise de tout ce qui concerne votre finance. C’est pourquoi, l’idéal est d’avoir recours à un courtier. Celui-ci va pouvoir fournir tous les dossiers indispensables et réaliser certaines procédures requises à votre place. Il sera également l’intermédiaire entre vous et la banque. Mais en plus de tout cela, il va vous accompagner et vous conseiller tout au long de l’opération. Demander un emprunt ne prendra alors qu’un minimum de temps grâce à la performance de ce dernier.
Cependant, vous devez prévoir le coût du service de ce professionnel. Il est aussi nécessaire de préciser que vous pouvez faire appel à plusieurs courtiers et comparer leurs tarifs après. Choisissez celui qui vous convient et qui propose un prix conforme à votre budget. Si vous avez du temps, faites une petite recherche pour vous renseigner sur les différents services disponibles et évaluer en même temps leurs potentiels.

]]>
Repositionner son entreprise vers une activité éco-responsable https://entreprise.vip/repositionner-son-entreprise-vers-une-activite-eco-responsable/ Sun, 13 Nov 2022 21:17:19 +0000 https://entreprise.vip/?p=77 Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises ont tout intérêt à avoir une démarche éco-responsable. En effet, que ce soient du côté des consommateurs ou des salariés, la société entière prend véritablement conscience de l’importance d’agir sur le plan écologique. Après un été 2022 tristement record en termes de température et de sécheresse, la transition énergétique et écologique risque même de rapidement devenir une priorité. Or, pour réduire son impact environnemental, une entreprise doit véritablement opter pour une stratégie efficace. Mais, quels sont les moyens dont elle dispose ? Pour vous aider à y voir plus clair, faisons un tour d’horizon des quelques actions essentielles à mettre en place pour repositionner son activité vers une démarche éco-responsable.

Être une entreprise éco-responsable : définition et principes

On dit d’une entreprise qu’elle est éco-responsable lorsqu’elle intègre l’environnement dans sa stratégie globale. En d’autres termes, malgré son activité, ce type de société s’engage à respecter la nature, les ressources et la planète au maximum de ses capacités. Cela concerne donc tout ce qui est lié à la consommation d’énergie et d’eau, à la gestion des déchets, aux déplacements des salariés (en optant pour le vélo, ou pour des scooters électriques par exemple), ou encore à l’utilisation des outils du numérique.

Notons tout de même que les actions de l’entreprise éco-responsable sont supposées aller bien au-delà de ce que dicte la loi.

Devenir une entreprise éco-responsable : les bonnes raisons

Étant donné l’investissement que peut représenter le repositionnement d’une entreprise vers une activité éco-responsable, certaines entreprises sont encore réticentes à sauter le pas. Pourtant, il existe une multitude de bonnes raisons pour opérer ce changement.

De manière générale, le premier argument favorable est à chercher du côté des salariés, car de plus en plus de travailleurs ne souhaitent pas travailler pour des entreprises qui ne montrent pas un engagement fort pour l’environnement. Pour près de 80 % des jeunes, la RSE, responsabilité sociétale des entreprises, est même un critère essentiel avant d’accepter un emploi dans une société.

De plus, les consommateurs sont aussi particulièrement attentifs aux pratiques des entreprises sur le plan écologique. 97 % d’entre eux se disent même prêts à boycotter une marque si son impact sur l’environnement est trop néfaste.

En d’autres termes, devenir une entreprise éco-responsable est un avantage concurrentiel redoutable, c’est in fine un acte de bonne gestion.

Quelles sont les actions à suivre pour devenir une entreprise éco-responsable ?

Pour devenir une entreprise éco-responsable, un certain nombre de bonnes pratiques sont à suivre. La société peut ainsi :

  • s’informer sur les actions à mener et les moyens de les mettre en place ;
  • évaluer son impact carbone ;
  • développer la communication entre ses collaborateurs ;
  • appliquer de petits gestes au quotidien (tri des déchets, réduction des transports, etc.) ;
  • limiter l’impact numérique de son activité ;
  • réaménager les locaux en privilégiant des matériaux recyclés et en s’assurant que ceux-ci ne sont pas énergivores ;
  • sensibiliser ses clients aux bonnes pratiques de l’éco-responsabilité, notamment par le biais de la communication et du marketing ;
  • se doter d’une mission et s’engager dans la réalisation de cette dernière auprès des parties concernées (agir en faveur de la biodiversité, etc.).

À noter que pour asseoir un peu plus sa démarche, une entreprise peut également choisir d’obtenir un label ou une certification éco-responsable.

]]>
Quel outil de Data Visualisation en 2022 ? https://entreprise.vip/quel-outil-de-data-visualisation-en-2022/ Fri, 14 Oct 2022 22:57:50 +0000 https://entreprise.vip/?p=70 On retrouve un nombre croissant de données et logiciels dans presque tous les aspects du marketing numérique et des ressources humaines (entre autres secteurs d’activité). Cependant, pour les entreprises, cela peut finir par être lourd à gérer. En effet, trop de données signifie qu’un travail plus important est nécessaire pour traiter et analyser celles-ci. De ce fait, pour résoudre ce problème et y voir plus clair, ces différentes informations doivent être extraites et organisées, c’est ce que l’on appelle la Data Visualisation.

Mais alors, comment procéder ? Et avec quel outil ? Voyons cela ensemble.

La Data Visualisation, c’est quoi ?

La Data Visualisation vise à donner une apparence simple aux données souvent désorganisées ou denses que les entreprises rassemblent. En effet, en collectant, analysant et présentant ces informations sous une forme visuelle, les tendances ressortent plus nettement et les conclusions à tirer paraissent plus évidentes. En d’autres termes, la Data Visualisation est la transformation visuelle de données aux origines diverses.

Vous l’aurez compris, c’est un élément essentiel pour de nombreuses entreprises, puisque rendre ces informations accessibles et faciles à comprendre d’une autre manière est quasi impossible. Or, avec un format visuel, à l’image d’un graphique, il est possible de rapidement comprendre les données impliquées et d’approfondir leur analyse.

Quels sont les outils de la Data Visualisation les plus utilisés ?

Sur le marché des outils de la Data Visualisation, on retrouve de multiples solutions. Faisons un tour d’horizon des plus réputées.

  • Microsoft Power BI

Microsoft Power BI est le premier outil de la liste. En effet, l’application d’analyse de données la plus populaire sur le marché actuellement est particulièrement utile aux entreprises et les aide à prendre des décisions éclairées. Elle permet aussi de visualiser les données sous de nombreuses formes différentes, facilitant ainsi leur compréhension et leur analyse.

Non seulement Power BI inclut de nombreux modèles de graphiques et de rapports pré-établis, mais en plus, il peut analyser des données provenant de multiples supports et créer un modèle visuel interactif avec les données.

Notons que les utilisateurs qui ont l’habitude d’Excel bénéficieront d’une prise en main plus rapide, puisque ce dernier se rapproche de son grand frère par de nombreux aspects.

Attention, l’outil ne peut traiter que 2 Go de données à la fois, ce qui reste un frein majeur aux gros ensembles de données. Toutefois, son prix minime de 8,40 € par utilisateur/mois compense largement cette contrainte pour la plupart des entreprises.

  • Tableau

Tableau est lui aussi un outil de visualisation de données puissant, capable d’analyser des données provenant de plusieurs sources à la fois. Il comprend un large éventail de modèles de graphiques, sans oublier qu’il peut traiter d’importants volumes de données et importer des données depuis de multiples sources. Malheureusement, sa prise en main peut paraître compliquée et nécessite un apprentissage plus long que pour d’autres outils. De plus, tous les tableaux faits dans cet outil sont accessibles publiquement aux autres utilisateurs, ce qui est un réel souci pour les entreprises.

  • Microsoft Excel

Bien connu du grand public, Excel permet également de réaliser des tableaux ou des graphiques basés sur plusieurs bases de données. Beaucoup d’entreprises choisissent d’ailleurs de débuter avec ce dernier lorsqu’elle se lance dans la Data Visualisation.

Pourtant, même s’il peut bénéficier d’excellents modules tels que Power Pivot, Excel reste très difficile à utiliser sur de grands ensembles de données, sans compter que ses fonctionnalités sont assez basiques en comparaison d’un outil comme Power BI.

]]>
Top 5 des jobs étudiants les mieux payés https://entreprise.vip/top-5-des-jobs-etudiants-les-mieux-payes/ Sat, 01 Oct 2022 12:10:00 +0000 https://entreprise.vip/?p=73 Pour arrondir leur fin du mois, beaucoup d’étudiants font des petits boulots avec un faible nombre d’heures. Mais au fait quels jobs étudiants sont les mieux payés ? Pour en savoir plus sur ce sujet, découvrez notre sélection de jobs étudiants pour gagner un revenu décent.

#1. Professeur particulier pour le soutien scolaire

Que ce soient pour les langues, les maths ou le français, vous pouvez devenir un prof d’une matière donnée. Pour aider leurs enfants de niveau collège ou lycée, les parents sollicitent l’aide des étudiants. Ce sont souvent le mercredi, en fin de journée ou le samedi matin que les cours se déroulent. Il vous est donc possible de faire du soutien scolaire lorsque vous n’avez pas de cours. Le gros avantage, c’est vous qui fixez le tarif. Pour un soutien scolaire à domicile, vous pouvez gagner entre 10 et 20 euros l’heure.

#2. Serveur ou Barman

Ce secteur d’activité ne connaît jamais le chômage. En effet, il recherche constamment de la main-d’œuvre, ce qui représente une aubaine pour les étudiants en quête de travail. Par ailleurs, les horaires sont compatibles des cours, car vous ne travaillez généralement que le soir et le weekend. Outre le salaire de base correspondant au SMIC, le plus intéressant dans ce métier est surtout les pourboires. Les clients satisfaits laissent souvent quelques euros au barman qui leur à verser un si bon whisky.

#3. Pet-Sitter

La garde d’animaux est un travail que vous pouvez faire si vous aimez les animaux. Aujourd’hui, le cat-sitting et le dog-sitting font partie des jobs étudiants les mieux payés. Le travail consiste à faire une promenade en journée ou à accueillir un animal chez vous lorsque son maître s’absente. En fonction des prestations, il est possible de gagner entre 10 et 18 euros l’heure.

#4. Surveillant de baignade

Le surveillant de baignade fait partie des jobs étudiants les mieux payés. Toutefois, pour l’exercer, il faut un diplôme : BSB (Brevet de Surveillance de Baignade), BNSSA (Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique) et BEESAN (Brevet d’État d’Éducateur Sportif des Activités de la Natation). C’est un travail que vous pouvez faire surtout pendant les vacances d’été dans des campings ou des clubs de vacances. Certains établissements peuvent même vous proposer un hébergement et de la nourriture.

#5. Baby-sitter

Certains parents sont prêts à mettre le prix pour faire garder leurs enfants dans de bonnes conditions. En passant par un organisme, vous aurez plus de chances de trouver rapidement des familles. Vous allez gagner plus d’argent au fur et mesure que la famille vous fait confiance. Ce job offre des horaires flexibles, ce qui vous laissera le temps d’étudier. Il est même possible de faire un mi-temps si votre emploi du temps n’est pas trop chargé.

]]>
Micro-entrepreneurs, les répercussions du « Plan Indépendants »  https://entreprise.vip/micro-entrepreneurs-les-repercussions-du-plan-independants/ Wed, 04 May 2022 21:21:00 +0000 https://entreprise.vip/?p=61 En France fin 2021, près de 70 % des 2,9 millions d’entrepreneurs indépendants sont des micro-entrepreneurs ou des entrepreneurs individuels, et si on ajoute qu’en 2019, six entrepreneurs sur 10 optent pour la création d’une activité professionnelle sous ce même statut, on a une vision assez précise de l’importance du micro-entrepreneur dans le maillage entrepreneurial.

Le « Plan Indépendants » va permettre aux micro-entrepreneurs d’améliorer leur situation sociale et les droits de leur conjoint, de bénéficier de la protection de leurs biens patrimoniaux, de transformer leur micro-entreprise pour adopter le statut juridique d’une société, etc. 

Le Plan Indépendants s’oriente vers les axes d’amélioration suivants :

Protection du patrimoine personnel du micro-entrepreneur

Le Plan Indépendants étend la protection du patrimoine personnel à l’ensemble des auto-entrepreneurs alors que seuls les travailleurs indépendants sous le statut juridique de l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) pouvaient bénéficier de cette protection.

Note, cette mesure met fin au statut juridique de l’EIRL.

Pour que cette protection soit efficace, l’auto-entrepreneur rédige une déclaration d’affectation qui différencie son patrimoine personnel de celui de son entreprise (patrimoine professionnel), assurant sa protection en cas de cession d’activité.

Modulation des cotisations sociales

Le Plan Indépendants permettra la modulation des cotisations sociales du micro-entrepreneur en temps réel, sans modifier l’assiette de ses cotisations. C’est une amélioration conséquente pour les entrepreneurs dont le revenu n’est pas stable durant les différentes périodes de l’année.

Dans le même temps, les pénalités engendrées par la sous-estimation du revenu d’activité professionnelle seront supprimées.

Transformation de la micro-entreprise en société

L’auto-entrepreneur qui avait le projet de transférer son patrimoine professionnel pour la création d’une nouvelle société devait procéder bien par bien. 

Le Plan Indépendants copie le procédé juridique de fusion d’entreprises et simplifie la transformation d’une micro-entreprise en société, offrant à l’entrepreneur de transférer l’intégralité de son patrimoine en une seule opération.

Réduction du prix de l’assurance AT/MP

Avec le Plan Indépendants, les micro-entrepreneurs pourraient bénéficier d’une baisse de 30 % du prix de leur assurance sociale volontaire Accidents du Travail/Maladie Professionnelle (AT/MP), sans aucune répercussion négative sur le montant des prestations. 

L’objectif de ce dispositif étant d’inciter les auto-entrepreneurs à souscrire à ce type d’assurance sociale.

Dispositif de valorisation du statut de conjoint collaborateur

Le Plan Indépendants met en vigueur trois mesures principales pour valoriser ce statut :

  • le statut de conjoint collaborateur est accessible au concubin de l’auto-entrepreneur,
  • c’est le chiffre d’affaires (en euros) de l’auto-entrepreneur qui sert de base au calcul aux cotisations sociales du conjoint collaborateur,
  • le statut de conjoint collaborateur n’est valable que 5 ans durant toute l’activité de l’auto-entrepreneur, poussant le conjoint vers le statut de conjoint salarié.

Dispositif pour simplifier l’accès à l’Allocation Travailleurs Indépendants (ATI) 

Sans être éligibles à l’allocation chômage, les auto-entrepreneurs pouvaient bénéficier jusqu’à fin 2021 de l’Allocation Travailleurs Indépendants (ATI) dans la mesure où :

  • l’activité professionnelle s’arrête suite à un redressement ou une liquidation judiciaire, et
  • le chiffre d’affaires est supérieur à 10 000 euros lors des deux derniers exercices.

Les mesures du dispositif du Plan Indépendants simplifie ce processus et rend l’ATI accessible aux micro-entreprises dont l’activité professionnelle n’est plus viable et dont le chiffre d’affaires diminue de 30 % d’un exercice à l’autre, tout en restant égal ou supérieur à 10 000 euros sur une des deux dernières années d’exercice de l’activité.

Dispositif pour simplifier la création d’une activité en micro-entreprise

Le Plan Indépendants a le projet de simplifier la création d’une micro-entreprise :

  • la déclaration de chiffre d’affaires peut être réalisée dès le premier mois ou le premier trimestre d’activité, au lieu de 90 jours (trois mois) selon la loi jusqu’à fin 2021, et
  • le délai pour choisir ou pour renoncer à un régime d’imposition (micro ou réel) est reporté au dernier jour du dépôt de la déclaration fiscale (résultats de l’exercice clos).

Facilité accrue pour l’obtention de l’attestation de vigilance

Le Plan Indépendants prévoit que l’auto-entrepreneur peut bénéficier d’une attestation de vigilance en s’adressant à l’URSSAF dès le début de son activité au lieu d’attendre la déclaration de son premier chiffre d’affaires.

Note, l’attestation de vigilance est fournie par l’auto-entrepreneur afin de prouver qu’il est à jour de ses cotisations sociales (réponse à un appel d’offres).

Information centralisée des micro-entrepreneurs

L’URSSAF, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), ainsi que l’ensemble des CFE (Centre de Formalités des Entreprises) sont remplacés par la création d’un site unique, plateforme en ligne centralisant l’information concernant l’activité des travailleurs indépendants.

Cas particulier de la crise sanitaire

Le Plan Indépendants prend également quelques mesures spécifiques à la crise sanitaire afin de pallier la baisse des revenus d’un grand nombre de travailleurs indépendants, 

Ainsi le gouvernement neutralise l’année 2020 pour la valorisation des indemnités journalières, et les années 2020 et 2021 dans le calcul du montant de la retraite pour les secteurs commerce, sport, restauration, tourisme, événementiel et activités connexes, validant les trimestres sur la moyenne des trimestres validés lors des trois derniers exercices.

]]>
Qu’est-ce qu’un service de presse en ligne pour une annonce légale ? https://entreprise.vip/quest-ce-quun-service-de-presse-en-ligne-pour-une-annonce-legale/ Wed, 27 Apr 2022 21:24:00 +0000 https://entreprise.vip/?p=65 La publication d’une annonce légale est une démarche obligatoire pour toute entreprise, et ce, dès qu’une décision importante est prise par le gérant ou les associés de la société. Ces formalités sont à réaliser un certain nombre de fois dans la vie d’une entreprise. Aussi, leur simplification devenait un enjeu économique, mais relevait surtout d’une action indispensable dans la course à la dématérialisation des démarches administratives. 

C’est à cela qu’un des volets de loi PACTE, publiée au Journal Officiel le 23 mai 2019, entend répondre en modifiant en profondeur le fonctionnement des annonces légales. Parmi les grands changements souhaités, l’article 3 de la loi PACTE élargit l’habilitation à publier des annonces légales aux services de presse en ligne (SPEL) et non plus uniquement au journal papier d’annonces légales habilité (JAL).

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les services de presse en ligne agréés.

Que sont les services de presse en ligne habilités à publier des annonces légales

Un service de presse en ligne n’est rien d’autre qu’un journal numérique. Néanmoins, il doit être habilité à publier des annonces légales par la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP). À cette fin, un service de presse en ligne souhaitant une habilitation doit répondre à plusieurs conditions cumulatives :

  • le service de presse en ligne doit être inscrit à la CPPAP ;
  • il ne doit pas avoir pour objet principal la diffusion d’annonces publicitaires (maximum 50 % de sa surface de publicité) ;
  • le site de presse en ligne doit comporter un volume substantiel d’informations originales, c’est-à-dire renouvelées toutes les semaines ;
  • il doit justifier d’une audience minimum calculée sur les chiffres moyens des 4 meilleurs mois de l’année selon l’importance de la population du département, du nombre d’abonnés, des services gratuits, etc.

Les tarifs appliqués par les services de presse en ligne

La tarification des annonces légales publiées sur un service de presse en ligne repose sur le même fonctionnement que celle appliquée par un journal d’annonces légales papier. Actuellement, deux modes de facturation cohabitent. En effet, la loi PACTE vise également à uniformiser les tarifs en matière de publication d’annonces légales. Jusque-là, le prix était fonction de la longueur de l’annonce (facturation à la ligne fixée par décret) et des tarifs librement appliqués par les supports de publication. 

Ainsi, les nouvelles mesures mettent en place un forfait unique selon le statut de l’entreprise et le motif de publication. Néanmoins, le changement se veut progressif. Il a commencé dès le 1er janvier 2021 avec la forfaitisation de l’annonce légale de création d’entreprise et devrait être achevé à l’horizon 2025. 

]]>
Zoom sur l’annonce légale https://entreprise.vip/zoom-sur-lannonce-legale/ Wed, 24 Nov 2021 17:21:00 +0000 https://entreprise.vip/?p=57 La publication d’une annonce légale est une des nombreuses formalités obligatoires pour un gérant d’entreprise. Elle intervient dès lors qu’un changement significatif a été décidé par le gérant ou les associés réunis en assemblée générale. Et la vie d’une entreprise est ponctuée d’importants changements.

Comme toute formalité légale, la rédaction et la publication d’une annonce légale sont encadrées par la réglementation, le Code du commerce plus précisément. En outre, la conformité des annonces légales conditionne la validation des démarches auprès du greffe du Tribunal de commerce qui a toute autorité pour rejeter un dossier en cas de manquement.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’annonce légale.

Qu’est-ce qu’une annonce légale ?

Une annonce légale est un court texte destiné à être publié dans un support habilité. Le rôle de l’annonce légale est d’informer les tiers (public, institutions, créanciers, etc.) des décisions prises par les dirigeants et gérants d’entreprise et pouvant impacter le fonctionnement de la société.

Pourquoi l’annonce légale est-elle obligatoire ?

La publication d’annonces légales répond à un objectif de transparence en matière de gestion. Ainsi, elle vise à rendre les informations liées à la vie de l’entreprise accessibles à toute personne susceptible d’être intéressée ou concernée par les changements (clients, partenaires financiers, fournisseurs, institutions publiques, etc.). 

Quand une annonce légale est-elle obligatoire ?

La publication d’une annonce légale est obligatoire pour toutes les entreprises, et ce, dès lors que le gérant ou les associés décident d’un changement important pour la vie ou le fonctionnement de l’entreprise. Les motifs sont nombreux, allant de la création de la société à sa dissolution ou la cession de l’activité, ainsi que pour chaque modification des statuts juridiques de l’entreprise (nouveau gérant, transfert du siège social, modification du capital social, etc.).

Que doit contenir une annonce légale ?

Pour être conforme, l’annonce légale doit contenir certaines mentions obligatoires : la dénomination sociale, la forme juridique, le capital social, l’adresse du siège social, l’objet social, la durée de vie de la société, l’identité du gérant ou du président et la mention du Registre du Commerce et des Sociétés dont dépend l’entreprise.

Certaines mentions complémentaires peuvent être obligatoires selon la forme juridique, comme les informations relatives au commissaire aux comptes.

Où publier une annonce légale d’entreprise ?

L’annonce légale doit être publiée dans un support de publication habilité. Il peut s’agir d’un Journal d’Annonces Légales (JAL) situé dans le département du siège social de la société ou sur un site de presse en ligne agréé.

Combien coûte une annonce légale ?

Le prix de publication d’une annonce légale est variable selon la longueur de l’annonce puisque le prix à la ligne est défini par décret dans chaque département. En outre, chaque journal est libre d’appliquer les tarifs qu’il souhaite. Seule l’annonce légale de création d’entreprise est au forfait (loi PACTE).

]]>
La domiciliation d’entreprise https://entreprise.vip/la-domiciliation-dentreprise/ Fri, 01 Oct 2021 12:55:08 +0000 https://entreprise.vip/?p=44 Pour pouvoir exercer en toute légalité vos activités. Vous devez procéder à la domiciliation de votre entreprise. De cette manière, votre entreprise disposera d’une adresse légale face à la loi. Il est d’ailleurs important de souligner que cette adresse peut ne pas être la même que celle de l’adresse de votre activité. Si vous êtes entrepreneur et que vous voulez créer votre entreprise. Vous trouverez dans ce guide tout ce que vous devez savoir sur la domiciliation d’entreprise.

Enregistrer votre entreprise au Registre du Commerce

Pour pouvoir exercer vos activités en Suisse, vous devez enregistrer votre entreprise dans le Registre du Commerce. Toutefois, si votre chiffre d’affaires ne dépasse pas les 100 000 CHF, cet enregistrement n’est pas obligatoire. Des règles sont d’ailleurs à respecter lors de l’enregistrement de votre entreprise dans le Registre du Commerce.

  • Si vous voulez créer une entreprise individuelle, votre nom de famille devra figurer dans la raison sociale de votre entreprise.
  • Si vous voulez mettre en place une société anonyme, vous devez obligatoirement inclure la mention SA à la raison sociale de votre entreprise.
  • Pour l’enregistrement d’une SARL ou SA, les prestations d’un notaire sont obligatoires pour la rédaction du statut de l’entreprise.

Le frais d’enregistrement de votre entreprise dans le Registre du Commerce repose essentiellement sur sa forme juridique.

Domicilier votre entreprise chez une entreprise de domiciliation

Pour faciliter l’implantation de votre entreprise en suisse. Mais aussi pour optimiser l’image et la notoriété de votre entreprise. Il est possible de domicilier votre entreprise auprès d’une entreprise de domiciliation. Cela vous permet de disposer d’une adresse prestigieuse pour votre entité. Cette option vous permet aussi d’accéder à des services annexes qui peuvent considérablement vous faciliter la vie. Effectivement, en plus de la domiciliation d’entreprise, ces entreprises vous proposent de réceptionner et de renvoyer vos courriers postaux. Elles peuvent aussi mettre à votre disposition des équipements qui peuvent vous être utiles. Sans oublier les économies que vous pouvez faire en ne louant pas un local commercial. Vous pouvez d’ailleurs faire appel à l’équipe d’ax-fiduciaire pour la domiciliation de votre entreprise. Grâce à une équipe d’experts, la domiciliation de votre entreprise sera rapide et de qualité. 

Faire appel à une pépinière

Vous pouvez aussi faire appel à une pépinière pour la domiciliation de votre entreprise. Ces pépinières vous proposent de louer des locaux communs pour la domiciliation de votre entité. En plus de cela, les pépinières peuvent même vous aider et assister dans la création de votre entreprise. Et vous fournir divers services comme l’accès à des salles de réunion, les services de secrétariat ou encore la réception des courriers. Ce type de domiciliation est idéale si vous voulez créer une startup ou une micro entreprise. Cela vous facilitera toutes les démarches que vous devez compléter pour la domiciliation de votre firme, mais aussi pour sa création et sa mise en activité.

Domicilier votre entreprise chez vous ou chez un tiers

Si vous n’avez pas de local commercial ou que vous n’avez pas envie de domicilier votre entreprise auprès d’une entreprise professionnelle. Vous pouvez aussi la domicilier chez vous ou chez un tiers. Mais dans ce cas, vous devez disposer d’une pièce qui permet de justifier que vous pouvez exercer votre activité professionnelle dans le local autant que vous pouvez y vivre. Il est toutefois important de bien vérifier que le règlement de votre copropriété ainsi que votre contrat de bail vous permettent d’utiliser le local à des fins professionnelles. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra trouver une autre adresse de domiciliation pour votre entreprise. Et si vous allez domicilier votre entreprise chez un tiers. Il faudra que ce dernier puisse vous fournir une attestation de domiciliation.

]]>
Sur quels critères choisir un journal d’annonces légales ? https://entreprise.vip/sur-quels-criteres-choisir-un-journal-dannonces-legales/ Tue, 28 Sep 2021 11:02:00 +0000 https://entreprise.vip/?p=52 Suite à un événement juridique (création de l’entreprise, modification des statuts, transfert de siège social, dissolution, etc.), une multitude de sociétés doit procéder à la publication d’une annonce légale dans un journal habilité de leur département. Au-delà des mentions et informations obligatoires à faire figurer dans ce type d’avis, l’entreprise doit inévitablement choisir le journal dans lequel publier, ce qui n’est pas toujours une mince affaire au vu de la pluralité des titres disponibles.

Mais alors, comment choisir le bon journal d’annonces légales ? Quels sont les critères à passer en revue ? On fait le point.

Vérifier l’habilitation du journal d’annonces légales

Ce détail peut sembler anodin, mais il est pourtant à prendre au sérieux, car le monde de l’entrepreneuriat n’est pas exempté d’arnaques en tout genre. Ainsi, de nombreux entrepreneurs se sont fait avoir par des journaux peu scrupuleux, qui n’avaient pas l’autorisation judiciaire nécessaire pour publier des annonces légales.

Afin d’éviter ce type de désagrément, l’entreprise doit donc vérifier que le journal visé dispose bien d’une autorisation. À ce titre, il lui suffit par exemple de vérifier la liste des journaux habilités chaque année par arrêté préfectoral. De même, toute société peut solliciter le greffe du tribunal de commerce compétent pour obtenir une liste de journaux habilités dans son département, même si la plupart du temps, ces derniers sont affichés sur le site internet du tribunal.

Vérifier l’implantation géographique du journal d’annonces légales

Toute annonce légale publiée par une société doit paraître dans un journal habilité du département de son siège social. Mieux vaut donc vérifier l’implantation géographique du titre concerné, car beaucoup n’ont pas nécessairement l’autorisation de publier dans tous les départements.

Attention, dans le cas d’un transfert du siège social dans un autre département, l’entreprise doit obligatoirement publier 2 annonces légales :

  • une première dans le département de l’ancien siège social ;
  • une seconde dans le département du nouveau siège social.

Il s’agit donc de la seule exception qui contraint une société à publier en dehors de son département.

Vérifier le coût de publication d’une annonce légale

Bien que les annonces légales de création d’entreprise soient désormais contrôlées par un tarif forfaitaire imposé par l’État, ce n’est pas encore le cas des autres types d’avis, comme l’avis de modification des statuts ou de changement de dirigeant, toujours soumis à l’ancien système tarifaire. Fonctionnant à la ligne, ou au millimètre selon les journaux, ce coût peut parfois varier entre les titres.

]]>